Etienne Klein : « ce n’est pas parce qu’on a envie qu’une chose soit vraie que c’est un argument pour dire qu’elle l’est davantage »

Etienne Klein (photo Laurent Cerino/ADE)

Etienne Klein, interviewé ce matin par Alba Ventura sur RTL : « On n’hésite plus à dire qu’une chose est vraie dès lors qu’elle nous plait. […] Il y a une forme de populisme scientifique, qui invite à parler au delà de ce qu’on connait. […] l’invocation de l’urgence n’a jamais rendu un traitement plus efficace qu’il est en réalité. Donc ce n’est pas parce qu’on a envie qu’une chose soit vraie que c’est un argument pour dire qu’elle l’est davantage« .

Retranscription partielle de l’entretien ci-dessous : Continuer la lecture de « Etienne Klein : « ce n’est pas parce qu’on a envie qu’une chose soit vraie que c’est un argument pour dire qu’elle l’est davantage » »

Hommage à Jean-Loup Dabadie

Jean-Loup Dabadie et une partie de ses créations (montage Godefroy Troude)

Jean-Loup Dabadie nous a quittés.  Contributeur majeur à la culture populaire du XXème siècle, ancien journaliste, il fut un remarquable dialoguiste et scénariste pour le cinéma, parolier prolifique pour la chanson, auteur de pièces de théâtre et fut élu à l’Académie Française en 2008, traversant la vie avec sourire et élégance. Continuer la lecture de « Hommage à Jean-Loup Dabadie »

15 livres qui m’ont marqué

(montage Godefroy Troude)

Quelques livres qui m’ont marqué, dans différentes catégories (romans, biographies, encyclopédies…) et différents domaines (humour, sciences, cinéma, publicité…). À la demande d’une amie m’invitant à publier sur Facebook les couvertures de 10 livres, un par jour, je me suis pris au jeu de cet exercice inhabituel et en ai sélectionné au final 15, réunis ci-dessous accompagnés d’un bref descriptif. Continuer la lecture de « 15 livres qui m’ont marqué »

François Sarano : le cachalot a souhaité m’apprivoiser

François Sarano (photo X)

François Sarano témoigne avec passion des contacts réciproques établis durant des années avec un groupe de cachalots, évoquant entre autre la personnalité de celui qu’il a baptisé Elliot : « Pendant 10 minutes, il est resté là, à satisfaire sa propre curiosité, à venir nous étudier, […] faire des arabesques qui montrent qu’il souhaite nous apprivoiser ». On ne voit plus notre planète de la même façon après avoir écouté ce formidable conteur.

Plongeur professionnel, fondateur de l’association environnementale Longitude 181, ancien directeur de recherche du programme Deep Ocean Odyssey, conseiller scientifique de Jacques Perrin pour le film Océans, François Sarano a plongé pendant 13 ans comme conseiller scientifique avec le Commandant Cousteau.

Ci-dessous, trois vidéos de durées croissantes, toutes aussi passionnantes :
– 4 mn : Interview « La rencontre avec Elliot le cachalot » (Reporterre, 2020)
– 15 mn : Reportage « Mon ami le cachalot » (Envoyé Spécial, 2018)
– 1h48 : Conférence « Le retour de Moby Dick » (Espace des Sciences, 2018) Continuer la lecture de « François Sarano : le cachalot a souhaité m’apprivoiser »

Livre « L’usage du monde » de Nicolas Bouvier

Un récit  passionnant qui relate le voyage fait en voiture en 1953-1954 par l’auteur et un ami peintre, depuis la Yougoslavie, en passant par la Grèce, la Turquie, l’Iran, l’Afghanistan et le Pakistan. Ils restent parfois plusieurs semaines dans certains endroits, retenus par les conditions climatiques, ou pour gagner un peu d’argent pour subvenir à leurs besoins grâce à des conférences ou des expositions.
Beaucoup de sensibilité et d’humanisme dans la description des personnes et situations rencontrées. J’ai connu ce livre en format livre audio, très bien raconté, et je ne me lasse pas de le réécouter, une invitation au voyage et à l’ouverture sur le monde, datant de seulement 8 ans après la fin de la seconde guerre mondiale. 
Nathalie

Livre « La porte des enfers » de Laurent Gaudé

C’est l’un des rares romans que je n’avais pas encore lu de mon auteur français contemporain préféré, sans doute car j’avais un peu d’appréhesion à me confronter à ce livre qui parle de la mort d’un enfant. J’ai senti le moment venu en avril dernier pour commencer ma lecture, et j’y ai retrouvé cet écriture  limpide et intemporelle d’un auteur qui sait comme personne parler des grandes tragédies humaines (les migrants dans Eldorado, l’irruption d’un cyclone dans Ouragan…).
Dans ce livre, on passe de la ville de Naples, superbement décrite, au pays des morts où un père chauffeur de taxi frappé par le malheur va tenter d’aller rechercher son fils tué par une balle perdue dans un règlement de compte.
Une citation : « C’est la règle du pays des morts, continua Mazerotti. Les ombres auxquelles on pense encore dans le monde des vivants, celles dont on honore la mémoire et sur lesquelles on pleure, sont lumineuses. Elles avancent vers le néant imperceptiblement. Les autres, les morts oubliés, se ternissent et glissent à toute allure vers le centre de la spirale. »
Nathalie

Minecraft : visite guidée de mon premier village

Plan de mon premier village Minecraft

Bonjour.

Aujourd’hui, après la visite de ma ville Minecraft, nous allons voir mon premier village (qui a été fait avant la ville du première article). Il est tout petit car je l’ai fait il y a longtemps et je n’avais pas l’habitude de construire. Les principales différences sont qu’il n’y a pas de trottoirs car je voulais faire un village comme ceux des mondes pré-créés avec un sol gazonné (certains mondes ont des villages pré-construits). Les maisons sont essentiellement faites de bois, de verre et de pierre et ne sont pas aussi colorés que celles de la ville.

Je vais vous montrer :
1) d’abord des photos des bâtiments remarquables.
2) et ensuite, une visite guidée en vidéo.

Lucille

Continuer la lecture de « Minecraft : visite guidée de mon premier village »

Roman graphique « Manabé Shima » de Florent Chavouet

Ce roman graphique / récit de voyage de Florent Chavouet est particulièrement attachant, grace au regard tendre, plein d’humour et d’humilité que ce jeune auteur pose sur les habitants d’une toute petite île non touristique du Japon où il est allé passé 6 mois. Les dessins aux innombrables détails avec les commentaires associés nous donnent un peu l’impression de nous être nous aussi immergés dans un petit coin paisible et reculé de la société japonaise contemporaine.
Cerise sur la gâteau, mon exemplaire possède une dédicace dessinée par l’auteur rencontré au Salon du livre grâce à mon frère Denis qui l’apprécie beaucoup également.
Nathalie

Documentaires : importance de l’illustration sonore

On sous-estime souvent l’importance de l’illustration sonore dans les documentaires ou les films. Ci-dessus un petit test éducatif présentant la même séquence vidéo « Animals reclaiming the world » avec 2 musiques différentes :
1) musique « Dans l’antre du roi de la montagne » d’Edvard Grieg, 1874 (musique du montage original de D. Bensoussan).
2) musique « Skippy le kangourou », d’Eric Jupp, 1966.

Pour voir la vidéo, cliquer sur l’image ci-dessus ou sur ce lien.

Continuer la lecture de « Documentaires : importance de l’illustration sonore »

La vie secrète des machines (série documentaire)

 


Quelques machines étudiées (montage Godefroy Troude)

« La vie secrète des machines » est une série documentaire éducative expliquant le fonctionnement des machines de notre vie quotidienne, en 18 épisodes de 25 minutes regroupés ci-dessous en version française.

01) L’aspirateur
02) Machine à laver
03) La machine à coudre
04) Le réfrigérateur
05) Le chauffage central
06) La télévision
07) L’automobile
08) Le moteur à explosion
09) La montre à quartz
10) Le téléphone
11) La radio
12) Le magnétoscope
13) Le télécopieur, ou Fax
14) Le photocopieur
15) L’ascenseur
16) Au bureau
17) Le traitement de texte
18) L’ampoule électrique Continuer la lecture de « La vie secrète des machines (série documentaire) »

Uderzo a retrouvé Goscinny


René Goscinny et Albert Uderzo, vers 1975 (photo AFP)

Albert Uderzo nous a quittés le 24 mars, retrouvant son « frère » René Goscinny disparu en 1977. Dessinateur de la bande dessinée « Astérix », Uderzo a abordé tout au long de sa vie des styles graphiques très différents.

Ci-dessous, une évocation de son talent graphique et quelques liens.
1) Uderzo-Goscinny, une amitié fraternelle.
2) Un style graphique varié
3) Des hommages graphiques
4) Décors et paysages
5) Les couleurs des rééditions d’Astérix
6) Un dessinateur prolifique, au succès mondial
7) Pour en savoir plus

Continuer la lecture de « Uderzo a retrouvé Goscinny »

Livre « Certaines n’avaient jamais vu la mer » de Julie Otsuka

Pour le thème mensuel de mon club de lecture «  un livre inventif sur le plan du langage et /ou du style », j’ai choisi de relire ce livre qui m’avait beaucoup plu et ému il y a quelques années.
Il raconte l’histoire de femmes japonaises envoyées aux Etats Unis au début du XXe siècle pour être mariées à des compatriotes qu’elles ne connaissaient pas, qui avaient émigré avant elles pour trouver fortune dans cet eldorado. Espérant trouver une vie meilleure que la misère de leur terre japonaise, elles ont découvert des hommes durement exploités au service de l’expansion du pays, et ont dû faire face à cette vie difficile pour pouvoir, au fil des années, fonder leur propre famille et conquérir leur part du rêve américain… Avant que ne survienne la 2e guerre mondiale où leur origine japonaise les rendit suspectes aux yeux de la population.
J’avais gardé l’impression d’un style étonnant, basé sur la répétition hypnotique voire obsédante du pronom « nous » pour décrire le destin commun mais aussi les particularités individuelles. Cela m’a donné une impression forte de vagues successives qui représentent différentes phases de la vie de ces femmes, composées de milliers de gouttelettes individuelles, chacune avec sa vie propre. Il m’a également fait découvrir un pan de l’histoire américaine et japonaise que j’ignorais totalement. Et ce qui ne gâte rien, j’ai été particulièrement sensible à l’édition et à la photo de couverture de ce livre qui a reçu le Prix Fémina Etranger 2012, que j’ai trouvées très belles.
Nathalie

Minecraft : visite guidée de ma ville

Bonjour,

Dans cet article je vais vous faire voyager dans l’espace temps cubique de MINECRAFT en vous faisant visiter ma ville.

Je vais vous montrer :

1) d’abord des photos de quelques lieux remarquables (car la ville est grande) : les premiers bâtiments, les lieux publics, les constructions importantes.

2) Et ensuite, je ferai une visite guidée en vidéo.

Lucille

Continuer la lecture de « Minecraft : visite guidée de ma ville »

Livre « Destiny », de Pierrette Fleutiaux

Destiny est une jeune migrante sur le point d’accoucher quand Anne, une parisienne d’une soixantaine d’année à l’esprit ouvert, la croise dans le métro parisien et lui apporte son aide pour l’emmener à l’hôpital. Elle reviendra voir Destiny et la suivra dans son parcours souvent chaotique, découvrant par bribes l’histoire et la personnalité de cette jeune femme indépendante, imprévisible et fière, et s’attachant petit à petit à elle.
Ce livre m’a été conseillé pour le thème de mon club de lecture « un fait de société ». Passées les quelques premières pages dont je n’ai pas beaucoup aimé le style, je me suis plongée dans cette histoire écrite de façon très directe voire parfois un peu « brute », sans apitoiement ou mièvrerie mais de façon très humaine, et qui amène, à travers ce personnage d’Anne à nous questionner sur l’autre qui est à notre porte, sur nos gestes de solidarité ou notre façon de nous tenir à distance. Le récit d’une belle rencontre.
Nathalie

Livre « Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon » de Jean-Paul Dubois

Le narrateur purge une peine de deux ans pour tentative de meurtre dans une prison à Montréal. Danois par son père pasteur et Français par sa mère qui dirige un petit cinéma d’art et d’essai à Toulouse, il alterne la description de son quotidien et de son état d’esprit en prison, et un récit chronologique de sa vie qui ne laisse pas présager de la situation qui va le conduire en prison.
Comme d’autres livres que j’ai lus du même auteur, ce livre à la structure classique se lit facilement, on fait connaissance de ses personnages inhabituels et hauts en couleur et de leurs questionnements existentiels, un peu à la manière de Paul Auster (mais en beaucoup moins profond et marquant selon moi).
Dans un tout autre style, je recommande vivement du même auteur le désopilant « Vous plaisantez Monsieur Tanner » sur les mille et une vicissitudes rencontrées lors de la rénovation d’une vieille maison familiale.
Nathalie

Covid-19 : Buzz Aldrin nous encourage à la quarantaine


Buzz Aldrin, en quarantaine contre le Covid-19 (photo Buzz Aldrin Ventures)

Je traduis ci-dessous un message sympathique et positif de Buzz Aldrin à propos de la quarantaine du Covid-19. Buzz Aldrin a également ouvert une vente de ses photos dédicacées de la quarantaine d’Apollo 11, pour en reverser le bénéfice à l’armée du salut. Continuer la lecture de « Covid-19 : Buzz Aldrin nous encourage à la quarantaine »

Covid-19 : mission d’information parlementaire


Séance de la mission d’information parlementaire (Photo extraite de la vidéo)

Hier s’est ouverte la mission d’information de l’Assemblée nationale sur l’impact, la gestion, et les conséquences dans toutes ses dimensions de l’épidémie de Coronavirus-COVID19, décidée le 17 mars dernier. Une première session a eu lieu avec l’audition du Premier ministre Édouard Philippe et du Ministre de la santé Olivier Véran. Les réunions auront lieu une fois par semaine.

L’intégralité de l’audition est accessible sur le site de l’Assemblée Nationale, d’une durée de 3h24. Continuer la lecture de « Covid-19 : mission d’information parlementaire »

Visioconférence gratuite avec un simple navigateur


Logos Skype et Jitsi (montage Godefroy Troude)

Les visioconférences sont un bon moyen de garder le contact avec ses proches. Mais des étapes préalables en rendent parfois l’accès complexe pour certains : installation d’une application, création d’un compte, incompatibilité avec certains systèmes d’exploitation, incompatibilité entre ordinateurs et smartphones, limitation de durée…

Voici deux solutions simples que j’ai testé avec succès jusque 18 connexions sur ordinateur :
Jitsi (open source) qui fonctionne directement sur Firefox, et de préférence Chrome.
Skype (Microsoft) qui fonctionne directement sur le navigateur Chrome. Continuer la lecture de « Visioconférence gratuite avec un simple navigateur »

Le Musée de la Poste à Paris

Le Musée de la Poste vient de rouvrir après sa rénovation. Je ne le connaissais pas avant mais j’ai trouvé très intéressante toute l’ histoire du transport du courrier, à pied, à cheval, en voiture, en train, en avion avec l’aventure de l’aéropostale, et même en montgolfière et pigeons voyageurs pendant la commune de Paris. Parmi les objets exposés, je citerais notamment : une carte du pourtour méditerranéen du XIIIe siècle avec tous les itinéraires représentés de façon aplatie comme pour les lignes de bus, les énormes bottes de postillon (postier à cheval) de 3kg chacune, un appareil à perforer les lettres venant de pays où il y avait le choléra pour les décontaminer, une robe en timbres, une lettre adressée à Henri IV avec la mention «décédé depuis 1610»…

https://www.museedelaposte.fr

Nathalie

Livre « De pierre et d’os » de Bérengère Cournut

Dans l’hiver polaire, une jeune fille est brutalement séparée de sa famille par une faille dans la glace sur laquelle ils campaient. Elle doit survivre en trouvant de la nourriture, en se mêlant à d’autres groupes familiaux, en sachant apprivoiser les esprits bienfaisants ou malfaisants… c’est un livre très poétique entrecoupé de chants d’esprits de la nature, d’ancêtres ou d’autres personnes des tribus que l’héroine rencontre. Il apporte un regard différent sur la relation avec la nature hostile mais déterminante pour la survie, les animaux dont on se nourrit, les ancêtres qui se réincarnent dans les bébés qui naissent… l’auteure a été en résidence au muséum d’histoire naturelle pour écrire ce livre et s’est beaucoup documentée sur les modes de vie Inuits.  J’ai lu ce livre dans des conditions idéales : à la montagne, bien au chaud mais entourée de paysages enneigés .

Nathalie

Livre « Eva dort » de Francesca Melandri

Premier des 3 livres écrits par Francesca Melandri, c’est le dernier que je lis. Décidément cette auteure me touche beaucoup : comme dans « Tous sauf moi » elle mêle à merveille les histoires romanesques aux personnages attachants ou intrigants qu’on suit sur plusieurs générations à la grande Histoire et la politique dont elle fait découvrir des pans méconnus (voire pour moi totalement inconnus) : dans « Eva dort » il s’agit de déchirements  nationalistes entre Allemands puis Autrichiens et Italiens du Tyrol Italien, appelé également Haut-Adige depuis les années 30 jusqu’aux années 60/70. Un très beau livre, beaucoup plus accessible que le formidable et ambitieux « Tous sauf moi ».

Nathalie

Graeme Allwright, gardons le souvenir


Graeme Allwright, « Le jour de clarté », 1968

Graeme Allwright nous a quittés. Artiste humble et sincère, passeur de la culture folk américaine, il appréciait tout autant créer ses propres chansons (« Garde le souvenir », « Viendras-tu avec moi ») qu’interpréter celles des autres comme Leonard Cohen (« Suzanne », « L’étranger ») ou encore Jackson Franck (« Je perd ou bien je gagne »). Son album « Le jour de clarté » m’a subjugué enfant dès la première écoute et me touche toujours autant. Un chant et des arrangements magnifiques de pureté : derrière une voix douce accompagnée d’une seule guitare et contrebasse, apparait un orgue mélancolique dans « L’étranger », une sorte de hautbois baroque sur « Garde le souvenir », ou juste la simplicité de deux guitares dans « Suzanne ».

Un beau et bref hommage de Bertrand Dicale, journaliste musical : « Graeme Allwright. Tristesse. Leonard Cohen lui donnait ses chansons à traduire en français ; il a traduit Brassens en anglais. Il a donné des hymnes aux gauchistes, aux scouts, aux pochtrons, aux punks à chien, aux centristes de gauche… Un bienfaiteur de l’humanité. Un vrai. »

Je recommande la lecture de la page de Papyblues, une belle et émouvante biographie, enrichie de photographies et extraits de ses chansons. Je partage pleinement son texte.

A écouter : sa longue interview « Graeme Allwright, le passeur » (France Culture, 2015, 2h30) : 1) Il faut que je m’en aille2) Le trimardeur3) L’étranger4) Le jour de clarté5) De passage

A voir: « Qui a tué Davy Moore ? » (enregistrement public, 1966, une très bonne adaptation d’une chanson de Bob Dylan à propos du décès du boxeur Davy Moore). Je ne retrouve pas totalement Graeme Allwright dans cet enregistrement, mais c’est le plus fidèle de ceux que j’ai pu trouver sur Internet.

Gardons le souvenir de Graeme Allwright.

Rapport du CES 2020 (15ème et dernier)

Le Consumer Electronic Show, le plus important salon consacré à l’innovation technologique en électronique grand public au monde, vient à peine de d’achever que son rapport est déjà disponible, conçu par l’infatigable Olivier Ezratty. Je le répète chaque année mais je vous encourage vivement à lire cette véritable encyclopédie consacrée à tout ce qu’on peut trouver sur ce salon, avec des analyses très complètes du marché, sur plus de 360 pages. Un document incontournable, sans équivalent sur le marché …et toujours gratuit.

Merci Olivier !

Néanmoins une page se tourne : après 15 années de travail acharné, cumulant près de 5000 pages sur le CES (un vrai bottin !), ce rapport 2020 est hélas le dernier qu’Olivier consacrera à ce salon, du moins sous cette forme. Il souhaite consacrer plus d’énergie à d’autres rapports et activités. Ce n’est donc pas sa dernière publication : après des rapports sur les technologies en observation astronomique (qui m’a passionné), sur les usages de l’intelligence artificielle, sur l’informatique quantique, et son guide annuel des startups (depuis 2006), il prépare actuellement un guide sur l’énergie.

La collec’ des rapports CES d’Olivier Ezratty : 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020.

…et c’est une page qui se tourne pour moi également : ayant découvert les rapports du CES d’Olivier en 2008, j’ai eu le plaisir de participer depuis 2012 à son groupe de relecture au point d’avoir pris l’habitude de bloquer fin janvier mes périodes de déjeuner et soirées à cet effet, à la fois impatient de lire son rapport en exclusivité et épaté par sa productivité (car rien que parcourir physiquement la surface du salon c’est du sport !). J’avais également contribué avec beaucoup de plaisir à son passionnant rapport sur les technologies en observation astronomique et suis impatient de découvrir celui sur l’énergie, qui devrait être plus proche de mes préoccupations environnementales que de certains gadgets de Las Vegas. Ci-contre, avec Olivier Ezratty, en déc. 2019 (photo G. Troude)

[MAJ du 22/02/2020] Je vous invite également à voir la vidéo sa conférence sur le CES 2020 qui vient d’être mise en ligne.