Hommage à Jean-Pierre Marielle


1981. Jean-Pierre Marielle dans « Coup de Torchon » de Bertrand Tavernier, avec Gérard Hernandez et Philippe Noiret (DR)

Jean-Pierre Marielle nous quittés. Acteur charismatique d’une belle voix caverneuse, il élevait les films de second plan auxquels il participait (Séria, Blier, Audiard, Berri…). Dans ses films majeurs, Bertrand Tavernier lui a offert des rôles magnifiques comme le tragique Marquis de Pontcallec – noble breton aussi idéaliste qu’illuminé – dans « Que la fête commence » (1975), et surtout un double-rôle de colon grinçant dans « Coup de torchon » (1981). Il fut également remarquable en Sainte-Colombe dans « Tous les matins du monde » d’Alain Corneau (1991), en humaniste défenseur de la cause des esclaves dans « La controverse de Valladolid » (1992), ou encore en acteur exubérant dans « Les grands ducs » de Patrice Leconte (1996).

Continuer la lecture de « Hommage à Jean-Pierre Marielle »

Agnès Varda a rejoint Jacques Demy…


Agnès Varda, tournage vers 1965 (photo Ciné Tamaris)

Le mois dernier disparaissait Michel Legrand. Hier c’était Agnès Varda, artiste multiple : photographe, réalisatrice de films, de court-métrages, de documentaires, et plus récemment créatrice d’expositions et « d’installations », d’une originalité et d’une simplicité apparente, féministe engagée sous son apparente discrétion, et touchante dans son hommage magnifique à son mari le réalisateur Jacques Demy (dans le film biographique « Jacquot de Nantes »). Ses documentaires tout en sincérité comme « Les glaneurs et la glaneuse », « Daguerréotypes » et surtout le plus récent « Les plages d’Agnès », autobiographique, donnaient l’impression de faire partie de son cercle d’amitié. Elle semblait proche de tous.

Hier, Agnès Varda a retrouvé Jacques Demy, après 28 ans d’absence.

Continuer la lecture de « Agnès Varda a rejoint Jacques Demy… »

« Green Book », un film de Peter Farrelly, 2018

Dans les années 1960 aux Etats-Unis, un pianiste virtuose noir de la Côte Est recrute un américain d’origine italienne un peu bas de plafond et plein de préjugés : il lui servira de chauffeur et de garde du corps lors de sa tournée dans de prestigieuses salles de concerts ou chez de riches particuliers du Sud profond des Etats-Unis, où se pratique encore une ségrégation ancestrale. Les deux hommes vont être confrontés à différents épisodes humiliants et révoltants qui vont les rapprocher. J’ai apprécié ce film, inspiré d’une histoire vraie, qui montre la ségrégation au quotidien, et est servi par deux excellents acteurs, même si certaines scènes et ambiances musicales sont un peu trop démonstratives à mon goût.

Nathalie

Climat – Lambert Wilson : il faut aussi que les gens se remettent en question eux-mêmes


Lambert Wilson à l’émission « 28 minutes » (photo extraite de la vidéo Arte)

Le 13 octobre, Lambert Wilson était invité sur le plateau de l’émission « 28 minutes », dont une partie a été consacrée au réchauffement climatique à travers la publication du rapport du GIEC.

Membre de Greenpeace depuis 2000, Lambert Wilson indique :

« Les choses devenant de plus en plus catastrophiques [quitte à] être pessimiste, autant agir ! J’ai décidé de proposer mes services à Greenpeace mais aussi à la FAO des Nations Unies [dont le travail porte] sur l’alimentation [mais aussi les] problèmes climatiques, la sécheresse et les populations déplacées. […] J’ai fait un film pour parler de l’action de la FAO. Je multiplie ces actions de plus en plus. Rien n’est assez. » Continuer la lecture de « Climat – Lambert Wilson : il faut aussi que les gens se remettent en question eux-mêmes »

Alain Delon : « Hulot ou un autre, que vont-ils pouvoir faire si le monde n’en a rien à foutre ? »


(photo Richard Dumas pour Le Monde)

Le journal Le Monde a publié le 21 septembre une très longue interview d’Alain Delon que je vous recommande. J’en recopie un extrait concernant sa signature de l’appel pour « Sauver la Planète ».

– Samuel Blumenfeld (Le Monde) : « Vous faites partie des deux cents personnalités qui ont lancé un appel dans « Le Monde » pour sauver la planète. Votre nom en bas d’un texte est rarissime. Pourquoi celui-ci ? »

– Alain Delon : « Nous sommes un paquet à avoir signé. Mais c’est vrai, je signe rarement. La raison en est toute simple. Cela n’a rien à voir avec le départ de Nicolas Hulot du gouvernement. Je sens vraiment, même si je ne le verrai pas car je serai parti avant, que les hommes – je parle de ces abrutis de mecs – sont en train de tuer le monde, de le pourrir et qu’il va s’écrouler un jour, dans cinq ans, vingt ans, quarante ans. J’en suis persuadé. Regardez de quelle manière on vit, ce qui se passe, on a l’impression d’un lent suicide […] On est la France, c’est-à-dire un petit pois à l’échelle du monde. Il faudrait que tous les petits pois se réunissent pour sauver le ballon. Demain, Hulot ou un autre, que vont-ils pouvoir faire si le monde n’en a rien à foutre ? Tel que c’est parti, je ne vois pas ce qui sera possible. J’ai des enfants, des petits-enfants, ça va être terrible avec l’époque nouvelle. Ça va finir où ? Je ne regretterai pas de partir. Je regretterai la vie que j’ai vécue. Mais je ne sais pas comment mes enfants vivront la leur. »

Lire l’intégralité de l’interview en ligne sur le site du Monde.

Les cycles du Majestic Bastille

 
(affiches du Majestic Bastille)

Le cinéma « Majestic Bastille » organise depuis quelque mois « Les matinées cultes », programmation thématique de qualité, précédée d’une rencontre avec un professionnel du cinéma et suivi d’un débat avec le public. L’occasion de revoir des classiques dans de belles conditions et d’avoir des échanges intéressants.

Continuer la lecture de « Les cycles du Majestic Bastille »

La Traversée, reportage de Goupil et Cohn-Bendit

Pour célébrer les cinquante ans de mai 68, Daniel Cohn-Bendit et Romain Goupil parcourent les routes de France à la la rencontre de français de toutes conditions (dockers, éleveurs, pêcheurs, agriculteurs, personnel hospitalier, migrants, policiers, industriels, prisonniers…) pour recueillir leurs avis sur des sujets variés (immigration, emploi, Europe, société…).

Même s’il est inégal et son montage parfois discutable, il y a des moments marquants.

Continuer la lecture de « La Traversée, reportage de Goupil et Cohn-Bendit »

Jean Rochefort s’en est allé au Paradis…

Dans sa longue interview « A voix nue » en 2012 Jean Rochefort parlait de la mort avec son humour habituel : « Plus ou vieillit et moins c’est inquiétant. J’ai passé ma vie d’homme mûr à ne penser à autre chose que la mort que 5 à 6 minutes par jour …et quand elle approche on commence à s’en foutre ! (on devine son sourire) Je rassure tous les jeunes, c’est moins angoissant à 81 ans qu’à 40 ou 50 ans […] Avis aux auditeurs éventuels, décontractez vous, n’y pensez pas, ça va aller mieux, vous vivrez plus intensément ! »

Continuer la lecture de « Jean Rochefort s’en est allé au Paradis… »

« Avant le déluge », documentaire de Leonardo DiCaprio offert gratuitement aux internautes

Leonardo DiCaprio offre gratuitement son nouveau documentaire qu’il a réalisé et coproduit avec Martin Scorcese sur le réchauffement climatique.

Voici un extrait de l’interview que lui a accordé Barack Obama (en 1h12):

– Obama : L’accord de Paris [COP21] est historique, non seulement parce qu’il nous oriente dans la bonne direction, mais aussi parce que pour la première fois les pays se sont engagés à prendre des mesures concrètes et atteindre des objectifs vérifiables. Je suis content qu’on ait mis en place une architecture permettant d’attaquer le problème [du réchauffement climatique] frontalement même si ces objectifs sont encore loin des recommandations des scientifiques. Il faut consacrer les 20 prochaines années à améliorer les technologies pour réduire les émissions de carbone et revoir nos ambitions à la hausse. On n’inversera pas le réchauffement climatique qui est maintenant inévitable mais on pourra l’arrêter avant qu’il ne devienne catastrophique.

Continuer la lecture de « « Avant le déluge », documentaire de Leonardo DiCaprio offert gratuitement aux internautes »

Anne Germain nous a quittés

Anne Germain nous a quittés hier à 81 ans, après avoir fait tant de beaux doublages. Je vous recommande l’excellent article que lui avait consacré le site « Dans l’ombre des studios ».