Conférence du prix Nobel Jean Jouzel avant la COP21

Jean Jouzel, climatologue, ayant partagé le prix Nobel 2007 au sein du GIEC avec Al Gore, faisait à l’Université de Rennes dans « Espace des Sciences » une intéressante conférence sur le réchauffement climatique et les mesures internationales à décider lors de la COP21. Son intervention, de 40 minutes, commence en 5mn et est suivie de questions du public.

Je vous encourage à regarder cette conférence passionnante (qui complète celle de Jean-Marc Jancovici, toute aussi passionnante, que j’évoquais dans mon article de mai 2013).

Voir la conférence de Jean Jouzel sur Youtube.

Le changement climatique, ça peut diminuer l’humanité de quelques milliards d’individus…

Jean-Marc Jancovici : « Le changement climatique, ca peut diminuer l’humanité de quelques milliards d’individus […] Les raccourcis médiatiques vulgarisant le danger en 2100 avec 2 degrés de plus sur la planète, cela ne fait peur à personne : la température a varié de quasiment 20 degrés en une semaine à Paris et nous sommes toujours vivants. Autre exemple : je ne connais personne qui descendra de sa voiture à cause du symbole d’un ours blanc qui dérive sur son glaçon.
Si on expliquait aux gens que ce qu’on a vécu à Paris il y a une semaine et la Belgique (les attentats) et les millions de réfugiés syriens, c’est ce genre de chose qui va se multiplier à l’avenir, peut-être que cela leur donnerait un peu plus envie de s’occuper du changement climatique. »

Voir la vidéo complète sur YouTube.

Sécurité et changement climatique

Stéphane Foucart, du Monde, fait dans l’article ci-dessous un lien intéressant entre réchauffement climatique et les révoltes du Printemps Arabe, dont je recopie un extrait :

« Les Nations unies estiment que 1,3 million de Syriens sont affectés [par cette] sécheresse d’une sévérité jamais vue depuis le début des relevés météorologiques [qui s’est installée] sur la région […] entre 2007 et 2010, favorisée par le réchauffement en cours. […] En 2008, pour la première fois de son histoire, la Syrie doit importer du blé. L’année suivante, plus de 300 000 agriculteurs désertent le nord-est du pays faute de pouvoir poursuivre leur activité. Car non seulement il ne pleut pas, mais un grand nombre de nappes phréatiques, surexploitées depuis les années 1980, sont à sec… En 2010, 17 % de la population syrienne est en situation d’insécurité alimentaire. »

Lire l’article sur le site Le Monde.

L’OCDE appelle à cesser de subventionner les émissions de gaz à effet de serre

Réchauffement climatique : l’OCDE appelle à cesser de subventionner les émissions de gaz à effet de serre

L’OCDE chiffre entre 160 et 200 milliards de dollar par an les incitations fiscales et subventions dans le monde encourageant la consommation et la production de combustibles fossiles, et appelle à les supprimer pour lutter contre le réchauffement climatique.

A noter, un article du monde cite ce même rapport en évoquant 500 milliards de dollar par an soit …442 millions (!) d’euros. Il semble y avoir une coquille.

La presse peut-elle relayer une information d’importance mondiale énoncée par le Président de la République ?

Une bonne semaine après le « Sommet des consciences » sur le Réchauffement climatique organisé par François Hollande à l’initiative de Nicolas Hulot avec un panel d’invités internationaux, par curiosité j’ai fait une petite revue de presse Internet (je n’ai pas consulté la presse papier) pour voir comment les médias ont rendu compte de ce sommet. Ce n’est pas brillant !

Je rappelle les deux idées forces concernant le réchauffement climatique qui, à ma connaissance, n’avaient jamais été abordées par un chef d’État  :
1) 80% des réserves d’énergie fossiles sont à laisser à tout prix dans le sol au lieu de les rejeter dans l’atmosphère,
2) c’est plutôt 3°C de réchauffement vers lesquels on s’oriente, même s’il y a un accord.

Ce n’est pas rien. Continuer la lecture de « La presse peut-elle relayer une information d’importance mondiale énoncée par le Président de la République ? »

COP21 : Sommet des Consciences pour le Climat

Extrait de l’allocution du Président de la République François Hollande :

1) « Un accord sur le climat signifie renoncer à utiliser 80 % des ressources d’énergies fossiles facilement accessibles dont nous disposons encore. »
2) « Même aujourd’hui, avec un accord qui pourrait être celui que l’on entrevoit avec les négociations et avec les contributions qui ont été déposées par chacun des États, nous sommes encore au dessus de 2 degrés, sans doute 3 degrés. »

Ce que martèle Jean-Marc Jancovici et — dans une moindre mesure — Nicolas Hulot , depuis une bonne dizaine d’année commence à être entendu. Que de temps perdu hélas…