Fadela Amara : [on] oublie d’affirmer les valeurs de la République

Fadela Amara, ancienne secrétaire d’Etat, présidente de l’association « Ni putes ni soumises », interviewée sur RTL, explique qu’il y a en France un sentiment de culpabilité post-colonial, que les politiciens depuis 30 ans ferment les yeux sur les revendications religieuses, burka, voile, de peur de stigmatiser, oubliant d’affirmer les valeurs de la République.

Continuer la lecture de « Fadela Amara : [on] oublie d’affirmer les valeurs de la République »

Malek Boutih : [contre Daesh] nous devons avoir aussi une guerre idéologique et pratique

Malek Boutih, député PS, sur France Inter à propos de Daech : « Ces gens-là ne lâcheront rien. Nous [appliquons certes] une politique militaire et sécuritaire mais nous devons avoir aussi une guerre idéologique et pratique, un quadrillage du territoire pour les contrer en profondeur. […] [les] couper net [de] l’ensemble des musulmans mais aussi des autres jeunes avant qu'[ils] ne les emportent »

Continuer la lecture de « Malek Boutih : [contre Daesh] nous devons avoir aussi une guerre idéologique et pratique »

Dounia Bouzar : lutte contre l’embrigadement Djihadiste

Dounia Bouzar, Docteur en anthropologie spécialisée dans l’« analyse du fait religieux » était interviewée sur France Inter. Auteur de nombreuses publications, elle a reçu en 2014 médaille de chevalier de la Légion d’honneur. Interview passionnante et éclairante justifiée par sa connaissance du terrain au quotidien.

Partie 1 : « L’embrigadement ne concerne plus seulement les jeunes fragilisés ».

Continuer la lecture de « Dounia Bouzar : lutte contre l’embrigadement Djihadiste »

Abdel Merah : « J’ai beaucoup de peine »

Je viens de lire une interview édifiante d’Abdel Merah dans Télérama n°3394 daté du 28/01/2015. Je la recopie ci-dessous :

Meurtri mais combatif, le frère de Mohamed Merah rappelle le rôle fondamental de l’éducation, en classe et à la maison.

Abdel Merah est le frère ainé de Mohamed Merah : il y a trois ans il s’est trouvé plongé dans une tragédie nationale et un drame familial après que son frère de 23 ans (qu’il n’appelle plus que « Mohamed Merah »), terroriste fanatisé, eut semé la mort autour de Toulouse en abattant froidement sept personnes. Après les attentats de janvier, Abdel Merah a accepté de témoigner à titre exceptionnel de l’importance de l’éducation dans la lutte contre l’intégrisme islamique et ses idéologies meurtrières.

Continuer la lecture de « Abdel Merah : « J’ai beaucoup de peine » »