Déchets plastiques…


Deux sacs remplis de déchets plastiques collectés en 30 minutes (photo Godefroy Troude)

La côte de l’Estérel est magnifique avec ses rochers ocre-rouge ponctués de pins et buissons de romarin, séparés d’une mer bleu marine par une mince ligne d’écume mobile. Mais chaque année nous ramassons en famille du plastique dans les rochers. J’en rapporte aussi de mes baignades, les emmagasinant dans mon maillot de bain (difficile de nager les mains pleines).

A l’occasion d’une ballade un peu plus longue sur le sentier des douaniers, à Saint-Raphaël lundi 13 août, nous avons remplis deux sacs de déchets divers, bien tassés : coton-tiges, bouteilles plastiques, bouchons plastique, mouchoirs en papier, lingettes jetables, mégots, etc. Les pires sont les petits déchets. Le record étant plusieurs centaines de faux pétales de rose en plastique rouge qui jonchaient une zone d’une dizaine de mètres de rayon, coincés entre les rochers, accrochés à la végétation.


Faux pétales de rose en plastique rouge coincés entre les rochers (photo Godefroy Troude)

[MAJ janvier 2019 : cinq mois plus tard, passant au même endroit, nous avons de nouveau ramassé une trentaine de ces pétales dans la végétation].

Et il n’y a pas qu’au bord de la mer… Après une semaine de randonnée en montagne, dans la magnifique vallée de la Clarée, pas une journée également sans que je ne ramasse sur mon chemin une vingtaine de détritus : mouchoirs, emballages plastiques de barres énergétiques, morceaux de plastiques divers… Le mini sac poubelle est devenu un accessoire nécessaire même au delà de 2.000 mètres d’altitude.


La magnifique vallée de la Clarée (photo Godefroy Troude)

 

Pourquoi dois-je ramasser les ordures d’irresponsables qui n’ont aucun respect pour leur environnement ? Un environnement dont ils apprécient pourtant la beauté puisqu’ils l’ont choisi.

Désolé pour  ce coup de gueule.

Actuellement sont interdits la vente de sacs en plastique, les coton-tige plastique et cosmétiques à particules en plastique (gommages, shampoings, gels douche…). En 2020 ce seront les pailles et bâtonnets en plastique à usage unique.

Même si un 35% des automobilistes français admettent jeter parfois des déchets par leur fenêtre (cf article sur le site l’Express), il faut rester positif…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *