Claudie Haigneré

Croisement insolite dans le métro ce matin, accroché au même barreau que Claudie Haigneré. J’aurai bien aimé lui serrer la main et la féliciter pour ses missions orbitales dans MIR et l’ISS, mais j’ai préféré ne pas la déranger. Ci-dessous, le diaporama à son sujet que j’ai fait ce soir pour mes filles.

Claudie Haigneré est la première et l’unique femme astronaute française. Elle a un parcours impressionnant.

1972 : Bac à 15 ans, gymnaste de compétition, deux ans trop jeune pour être acceptée à l’INSEP et devenir professeur de gymnastique, elle décide pour patienter d’entrer en école de médecine.

1973 : Sortie Major de sa première année de Médecine, elle décide de continuer.

1977 : En 5ème année de fac de médecine à 20 ans.

1981 : Doctorat en médecine, exerce à l’hôpital Cochin pendant 8 ans comme médecin rhumatologue.

1985 : Claudie André-Deshays dans son bureau de l’hôpital Cochin à Paris (Getty)

1985 : Elle postule au CNES [Centre national d’études spatiales] où elle est sélectionnée pour devenir astronaute. Parallèlement elle prépare un DEA de biomécanique et physiologie du mouvement.

1990 : CNES – responsable des programmes de physiologie et médecine spatiale, et coordination scientifique de la mission franco-russe Antarès.

1992 : NCRS – Doctorat en neurosciences. On a surnomme « Bac+19 » en raison de ses nombreuses années d’étude.

Vers 1992, à la Cité des Étoiles, Russie

 

1993 : Rencontre avec Jean-Pierre Haigneré, Cité des Étoiles, Russie.

 

1996 : Claudie Haigneré (CNES)

 

1996 : Entraînement mission Cassiopée vers la station MIR (CNES)

 

1996 : 16 jours dans l’espace dont 12 dans la station russe MIR (17 aout au le 2 septembre 1996)

Embarquement Mission Cassiopée pour la station MIR (PIF)

 

La station MIR, avec Soyuz arrimé (NASA)

 

Entrée dans la station MIR depuis le vaisseau Soyuz

 

 

1999 : Claudie Haigneré intègre l’ESA (Agence Spatiale Européenne). Préparation pour un vol dans la Station Spatiale Internationale (ISS).

2001 : En orbite dans l’ISS (station spatiale internationale), mission de 10 jours du 21 au octobre 2001.

Shéma comparatif de MIR avec l’ISS – Noter la taille de l’homme en bas à gauche à côté de l’échelle (historicspacecraft)

 

Comparaison de l’ISS avec un terrain de football (NASA)

 

Photo de l’ISS – La photo date de 2010, elle était plus petite en 2001 (NASA)

 

L’équipage du Soyuz (Afanasyev, Kozeev, Haigneré) entre dans l’ISS (NASA)

 

L’équipage dans le module Zvezda de l’ISS (NASA)

 

Claudie Haigneré dans l’ISS (NASA)

 

 

2002 : Ministre déléguée à la Recherche et aux nouvelles technologies, puis en 2004 ministre déléguée aux Affaires européennes jusqu’en 2005.

 

À l’Assemblée Nationale (AFP)

 

2010 : Présidente d’Universcience (réunissant Palais de la découverte et la Cité des sciences et de l’industrie)

2015 : Retour à l’ESA

 

Pour en savoir plus (documents sonores, reportages, films)

Audio :

« Claudie Haigneré – A voix nue, France Culture,  2014 – 5×30 mn) : A écouter en ligne :
1) Médecin rhumatologue bardé de diplômes
2) Première femme astronaute française
3) Le chemin des étoiles
4) De l’apesanteur à la pesanteur des Ministères
5) Le partage de la culture scientifique

Liens :

Biographie détaillée de Claudie Haigneré. Sur Wikipedia.

 

Sources :
– photographiques : NASA, CNES, AFP, Getty, PIF, historicspacecraft.com
(quasi totalité des photos de cette page nettoyées et rééquilibrées par Godefroy Troude).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *