« Green Book », un film de Peter Farrelly, 2018

Dans les années 1960 aux Etats-Unis, un pianiste virtuose noir de la Côte Est recrute un américain d’origine italienne un peu bas de plafond et plein de préjugés : il lui servira de chauffeur et de garde du corps lors de sa tournée dans de prestigieuses salles de concerts ou chez de riches particuliers du Sud profond des Etats-Unis, où se pratique encore une ségrégation ancestrale. Les deux hommes vont être confrontés à différents épisodes humiliants et révoltants qui vont les rapprocher. J’ai apprécié ce film, inspiré d’une histoire vraie, qui montre la ségrégation au quotidien, et est servi par deux excellents acteurs, même si certaines scènes et ambiances musicales sont un peu trop démonstratives à mon goût.

Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *