Marche pour le climat : 3ème édition


Marche pour le Climat (photo Godefroy Troude)

Alors que s’achève la première semaine de la COP24, la troisième Marche pour le Climat à laquelle j’ai participé hier à Paris s’est déroulée dans une ambiance bon enfant. Seul changement notable par rapport aux deux marches précédentes du 8 septembre et 13 octobre : la présence de manifestants en gilet jaune et de nouveaux slogans comme « Entre fin du monde et fin de mois on ne choisit pas ». Depuis le cortège dont je faisais partie, celui du Pacte Finance-Climat de Jean Jouzel et Pierre Larrouturou (en Pologne pour la COP24, mais Anne Hessel, fille de Stefan Hessel, était là, à ma droite sur la photo tenant le milieu de l’affiche) je n’ai vu ni CRS ni policier, seulement de discrets véhicules de la protection civile garés ici et là. A deux reprises, j’ai pu apercevoir BFM TV sur l’écran géant de cafés devant lesquels passait le cortège, diffusant d’irréelles images d’affrontements entre CRS et casseurs en gilets jaunes A l’arrivée, place de la République, l’ambiance était soudainement plus tendue, avec des CRS bloquant certaines avenues. Quittant la place vers 17h30, j’ai compris par la suite que des casseurs et des gilets jaunes s’y regroupaient.

Bilan : 130 000 manifestants en France (selon Alternatiba) et à Paris 25 000 manifestants selon les organisateurs, 17 000 selon la police (source Le Parisien)

Dans le triangle Bastille – Nation – République, les rues étaient étonnamment vides pour un samedi de décembre. Énormément de commerces autour des places de la Bastille, la Nation et la République étaient fermés, les vitrines protégées par des rideaux de fer ou des protections de bois.

Je ne comprends pas que les Gilets jaunes ne manifestent pas pacifiquement en se désolidarisant des casseurs.


Dans le cortège (photo Godefroy Troude)

 


Ralentir les émissions de CO2 ! (photo Godefroy Troude, d’après idée d’une manifestante)

 


Arrivée du cortège Place de la République (photo Godefroy Troude)

 

Cyril Dion et Juliette Binoche en tête de cortège (photo Stéphane Lagoutte/Myop)

 


La place de la Bastille, ce samedi à 13h00, étonnamment calme… (photo Godefroy Troude)

 


…pour un jour de pleine affluence d’achats de Noël : boutiques fermées et barricadées (photo Godefroy Troude)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *