COP21 : Sommet des Consciences pour le Climat

Extrait de l’allocution du Président de la République François Hollande :

1) « Un accord sur le climat signifie renoncer à utiliser 80 % des ressources d’énergies fossiles facilement accessibles dont nous disposons encore. »
2) « Même aujourd’hui, avec un accord qui pourrait être celui que l’on entrevoit avec les négociations et avec les contributions qui ont été déposées par chacun des États, nous sommes encore au dessus de 2 degrés, sans doute 3 degrés. »

Ce que martèle Jean-Marc Jancovici et — dans une moindre mesure — Nicolas Hulot , depuis une bonne dizaine d’année commence à être entendu. Que de temps perdu hélas…

Dounia Bouzar : lutte contre l’embrigadement Djihadiste

Dounia Bouzar, Docteur en anthropologie spécialisée dans l’« analyse du fait religieux » était interviewée sur France Inter. Auteur de nombreuses publications, elle a reçu en 2014 médaille de chevalier de la Légion d’honneur. Interview passionnante et éclairante justifiée par sa connaissance du terrain au quotidien.

Partie 1 : « L’embrigadement ne concerne plus seulement les jeunes fragilisés ».

Continuer la lecture de « Dounia Bouzar : lutte contre l’embrigadement Djihadiste »

Abdel Merah : « J’ai beaucoup de peine »

Je viens de lire une interview édifiante d’Abdel Merah dans Télérama n°3394 daté du 28/01/2015. Je la recopie ci-dessous :

Meurtri mais combatif, le frère de Mohamed Merah rappelle le rôle fondamental de l’éducation, en classe et à la maison.

Abdel Merah est le frère ainé de Mohamed Merah : il y a trois ans il s’est trouvé plongé dans une tragédie nationale et un drame familial après que son frère de 23 ans (qu’il n’appelle plus que « Mohamed Merah »), terroriste fanatisé, eut semé la mort autour de Toulouse en abattant froidement sept personnes. Après les attentats de janvier, Abdel Merah a accepté de témoigner à titre exceptionnel de l’importance de l’éducation dans la lutte contre l’intégrisme islamique et ses idéologies meurtrières.

Continuer la lecture de « Abdel Merah : « J’ai beaucoup de peine » »

Manifestation JeSuisCharlie, Place de la République

Place de la République (photo Godefroy Troude)

Manifestation JeSuisCharlie, place de la République, 18h50. La place est remplie d’une foule compacte totalement silencieuse. Je suis effondré de voir qu’autant de monde est venu. J’ai du mal à avancer sur la place tellement les gens sont serrés. Au loin, au pied de la statue de la Liberté, des bougies et un « NOT AFRAID » écrit en grandes lettres lumineuses. Soudain, l’une des personnes ayant grimpé sur le piédestal de la statue lève un grand panneau « JeSuisCharlie ». Des applaudissements se font entendre, qui gagnent progressivement toute la place. Tout le monde applaudit, longuement, pendant une minute. Je pense à Cabu, Charb, Wolinski, et les autres. Je pleure. Dans chaque regard croisé semblent se lire les mêmes pensées.