Michaelle Jean critique l’augmentation des anglicismes

Michaelle Jean, secrétaire générale de l’organisation internationale de la Francophonie (ancienne journaliste et Gouverneur général du Canada), critique l’augmentation des anglicismes, dans un entretien sur France Inter dont je recopie quelques extraits :

« On a le sentiment en France que ce qui fait plus branché, plus connecté, plus juste, c’est le mot anglais. Mais pas du tout. Gardons nos mots ! Et en plus les anglo-saxons s’étonnent de cet espèce de désamour que l’on trouve parfois en France pour le français. »

« Dans beaucoup de médias on remplace le français par l’anglais [s’adressant à Patrick Cohen] : vous disiez « news », « side events »… C’est étonnant ! Pourquoi ce désamour ? C’est presque nier une dimension de soit et de notre identité, s’en départir. […] Continuer la lecture de « Michaelle Jean critique l’augmentation des anglicismes »

Rapport du CES 2017

Comme chaque année, je vous recommande le rapport du salon CES 2017. C’est une mine d’information unique sur le marché, en français, et gratuit de surcroît, en près de 400 pages.
L’autre point incroyable est que ce travail colossal n’est réalisé que par Olivier Ezratty, tout seul ! Je connais peu de gens qui ont une telle force de travail, de curiosité et d’altruisme. Bravo à lui.

Une sale semaine…

Disparition en moins d’une semaine de Jean-Christophe Victor, George Michael, Carrie Fisher, Debbie Reynolds et Claude Gensac. Quel choc !

Nous ont quitté également en 2016 : André Brahic, Benoite Groult, Alain Decaux, Mohammed Ali, Pierre Tchernia, Claude-Jean Philippe, Ettore Scola, Pierre Etaix, Gene Wilder, Michel Galabru, Michèle Morgan, Anne Germain, Prince, David Bowie, Toots Thielemans, George Martin, Michel Delpech et Pierre Barouh. J’espère qu’on s’arrête là pour 2016 🙁 Continuer la lecture de « Une sale semaine… »

Un vol Paris-New York = 3m2 de banquise en moins

Un vol Paris-New York fait s’évaporer 3m2 de banquise par passager

C’est d’autant plus problématique que la banquise (blanche) réfléchit vers l’espace en gros 10 fois plus de rayonnement solaire que l’océan (sombre).

Donc plus l’atmosphère s’échauffe, plus la banquise se résorbe, remplacée par de l’océan qui absorbe plus de rayonnement solaire. Et plus l’océan s’échauffe, plus il fait fondre également la banquise, etc… Le phénomène s’accélère de lui-même et le réchauffement climatique avec.

J’avais un doute mais en lisant le résumé de l’article il ne s’agit pas d’une fonte prématurée de banquise, qui sera reconstituée l’hiver suivant. C’est une fonte permanente.

Continuer la lecture de « Un vol Paris-New York = 3m2 de banquise en moins »

Et si on inversait les clichés racistes et sexistes ?

Cet humoriste inverse clichés d'ordre moraux dans une excellen…

Et si on inversait les clichés racistes et sexistes ?? Merci à Yassine Belattar pour cette vidéo

Publiée par minutebuzz sur jeudi 8 septembre 2016

Mohamed Ali

Au kiosque rue Saint-Antoine, plusieurs magazines rendent hommage dans leur Une à Mohammed Ali (Photo Godefroy Troude)

Sécurité et changement climatique

Stéphane Foucart, du Monde, fait dans l’article ci-dessous un lien intéressant entre réchauffement climatique et les révoltes du Printemps Arabe, dont je recopie un extrait :

« Les Nations unies estiment que 1,3 million de Syriens sont affectés [par cette] sécheresse d’une sévérité jamais vue depuis le début des relevés météorologiques [qui s’est installée] sur la région […] entre 2007 et 2010, favorisée par le réchauffement en cours. […] En 2008, pour la première fois de son histoire, la Syrie doit importer du blé. L’année suivante, plus de 300 000 agriculteurs désertent le nord-est du pays faute de pouvoir poursuivre leur activité. Car non seulement il ne pleut pas, mais un grand nombre de nappes phréatiques, surexploitées depuis les années 1980, sont à sec… En 2010, 17 % de la population syrienne est en situation d’insécurité alimentaire. »

Lire l’article sur le site Le Monde.

Fadela Amara : [on] oublie d’affirmer les valeurs de la République

Fadela Amara, ancienne secrétaire d’Etat, présidente de l’association « Ni putes ni soumises », interviewée sur RTL, explique qu’il y a en France un sentiment de culpabilité post-colonial, que les politiciens depuis 30 ans ferment les yeux sur les revendications religieuses, burka, voile, de peur de stigmatiser, oubliant d’affirmer les valeurs de la République.

Continuer la lecture de « Fadela Amara : [on] oublie d’affirmer les valeurs de la République »